Littérature américaine, Polar

L’Enfer de Church Street

« L’Enfer de Church Street », J. Hinkson, Gallmeister

Avez-vous déjà lu un braquage qui tourne en confession ?

Jake Hinkson (« Sans lendemain », « Au nom du bien ») nous emmène dans un road trip endiablé qui n’est pas sans rappeler l’indémodable « Lolita » dans les thèmes qu’il aborde et le choix d’un narrateur qui manipule son auditoire.

Les horreurs commises par Geoffrey Webb sont décrites avec froideur et il plonge le lecteur dans les méandres de son passé criminel, de mauvaises rencontres en mauvais choix portés par des pulsions sordides exacerbées par son appartenance à l’église baptiste. Pendant 200 pages, l’ancien aumônier prend en otage son chauffeur et son lecteur pour leur confesser les aveux nerveux, cruels, sombres et cyniques d’un détestable pénitant.

Un excellent roman noir pour les amateurs de récits hérétiques et irrévérencieux !

Si vous connaissez déjà l’œuvre de cet écrivain américain, sachez que ce roman vient de remporter le Prix Totem des Jeunes libraires et que son petit dernier, « Rattrape-le ! », vient de paraître chez Gallmeister.

– Orianne – 

Laisser un commentaire