littérature canadienne, Non fiction, Romans, Voyage

Kukum

« Kukum », M. Jean, Dépaysage/Points

Journaliste québécois, Michel Jean nous livre le récit de vie touchant de sa « kukum », son arrière-grand-mère, sur les bords du lac Saint-Jean. Le roman s’ouvre sur sa rencontre à 15 ans avec Thomas, un Indien innu, qu’elle épouse en même temps que sa famille, sa culture et leur mode de vie nomade calqué sur le cycle de la chasse, des saisons, de la Nature. Ça demande de l’adaptation mais on l’accueille à bras ouverts et on lui enseigne avec patience, et à nous lecteurs à travers elle
Puis viennent évidemment des heures plus sombres pour le peuple innu suite à la déforestation de leur territoire, leur sédentarisation forcée et l’acculturation pratiquée par les Blancs avec la marche du « progrès ».

Mais la narration reste bienveillante, empreinte, à l’image de sa protagoniste, d’une certaine force tranquille, et d’une simplicité et d’une soif de liberté qui font écho aux traditions orales indiennes. Une lecture qui emporte, marque et fait mouche, à lire si vous avez aimé « De pierre et d’os » ou « Celui qui veille », ou que vous vous sentez l’âme un tant soit peu aventurière !

– Nikita –

Laisser un commentaire